Sortir

Etant à moins d’une demi heure du centre en métro, l’ENS Lyon va très vite devenir pour vous le point de départ de nombreuses sorties, vous permettant de profiter à fond de cette ville géniale qu’est Lyon. Que vous vouliez une sortie casual, culture, zik ou branchée, suivez le guide! Et si cette page ne vous suffit pas, direction le petit paumé.

Se détendre

Parce que se reposer, c’est important, voici quelques idées de sortie détente:
 
Le parc de Gerland
On commence facile puisqu’il est à 10 minutes à pied au sud de l’école. Très agréable car situé le long du Rhône, on appréciera (ou pas!) ses lumières la nuit sur le thème du « jardin chromatique ». A noter: skate park pour les casse-cou, et bar pour les assoifés. Plus d’infos sur leur Site officiel.
 
Le parc de la tête d’or
Top! Seul parc d’Europe à proposer un zoo gratuit, je possède en outre une roseraie de plus de 350 espèces et un lac de 16 hectares. Ma plaine arboricaine est une reconstituion fidèle de la savance africaine, avec entre autres ses girafes et ses éléphants. Situé au Nord de Lyon, je suis considéré comme un des plus grands et beaux parcs français je suis je suis…le parc de la tête d’or!
 
La colline de Fourvière
La colline de Fourvière est idéale pour qui aime le dépaysement: partant du vieux Lyon aux habitations d’un charme désuet, vous pourrez passer devant les amphithéâtres romains où se déroulent en été les fameuses nuits de Fourvière avant que vos efforts soient récompensés par une vue splendide de Lyon, à côté de la Basilique Notre-Dame de Fourvière. Plus d’infos.
 
Les quais du Rhône
Ouverts depuis 2007, les quais du Rhône présentent tout d’abord une piste cyclable permettant d’arriver à Bellecour en 15 minutes depuis l’ENS. Très bien aménagés, on y trouvera de nombreux espaces verts, ainsi que des pistes de pétanque, des terrains de beach volley ou encore des installations pour se muscler. De plus, l’éclairage de nuit est particulièrement réussi. On notera aussi que c’est le long de ces quais que se trouvent les péniches lyonnaises. Plus d’infos.

Se cultiver

Puisqu’il paraît que « La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert. » (André Malraux), partez à l’assaut de Lyon suivant ces quelques recommandations:
 
L’Opéra de Lyon
Attaquons très fort avec l’Opéra de Lyon dont l’architecture reflète fort bien la programmation: on y trouvera des classiques tout comme des créations contemporaines, et ce dans tous les domaines proposés: opéra (tiens!), danse et concerts. Mais ce n’est pas tout: l’opéra c’est aussi le péristyle où sont donnés des concerts de Jazz tout l’été autour d’un bar mis en place pour l’occasion, et l’amphi/bar où sont donnés des concerts toute l’année dans une ambiance feutrée. Site officiel.
 
Les Célestins
Le théâtre des Célestin est une « salle de théatre à l’italienne alliant tradition et modernité », où chacun pourra apprécier des grands auteurs à des tarifs très abordables. A noter : Le Quatuor passe aux Célestins cette année! Site officiel.
 
Le Musée des Beaux Arts
Soyons clair: si Lyon est à la hauteur de Paris sur le plan musical, ce n’est pas le cas au niveau des musées. Néammoins, le Musée des Beaux Arts de Lyon présente des oeuvres intéressantes, notamment dans le domaine de l’Antiquité. Site officiel.
 
Le Musée d’Art Contemporain
Pour l’inculte, la visite de musées d’art contemporain est généralement rébarbative, tant on se rend compte que le tas de ligne en face nous est au mieux indifférent, au pire laid. L’exposition du moment sur Keith Haring échappe à cette règle: son oeuvre est colorée, vivante et a réussi l’exploit d’entrer dans l’inconscient collectif: le loup que vous voyez à droite ne vous est sans doute pas inconnu. Site officiel.
 
Le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon
Un musée très bien conçu, avec projection régulière de films sur la résistance, une exposition permanente très détaillée, et une exposition temporaire. Le tout dans un cadre qui vous plongera tout de suite dans cette époque heureusement révolue. Plus d’informations.
 
Et n’oubliez pas…
La liste est bien entendu loin d’être exhaustive: on aurait pu tout aussi bien parler de la Maison de la Danse, du TNP de Villeurbane, de l’Orchestre National de Lyon, de l’Institut Lumière etc.